02/08/2011

p.45-46

(45)

Les compagnies de Sart-Saint-Laurent, Vitrival, Maison-Bossierre, Aisemont, Névremont et Haut-Vent, s’y trouvaient encore.

 

Le Mardi.

 

Le mardi, la compagnie a sorti en partie à Bambois où elle a, pour ainsi dire, parcouru toutes les rues du hameau et fait halte en face de tous les estaminets. Adelin se trouvait toujours à la tête pour donner le commandement d’ordre.

 

Remise de Médailles

Noms des Décorés.

 

Le dimanche 1er octobre, la compagnie, presque au complet, s’est rendue à Fosses, avec les vétérans, pour fêter les décorations de ces derniers.

Les vétérans du Bambois qui ont obtenu des décorations, ceux qui autrefois ou du moins la majeure partie était de la compagnie de Fosses, sont :

1 M. Thirot Auguste ;

(46)

2 M. Doumont Auguste ;

3       Georgery Léopold ;

4                       Feuillen;

5       Carillon Charles;

6       Brosteau Constant;

7       Gravy Sylvain ;

8       Preudhomme Pierre.

 

Chaque compagnie n’a droit qu’à cinq médailles ; l’Etat-Major de la compagnie du Bambois, pour récompenser plus de vétérans, en avait acheté trois.

Le matin, des soldats de la compagnie avaient rendu les honneurs à quelques officiers et l’après-midi, étant plus ou moins surexcités par l’alcool, ils étaient très agités, si bien que sur la place du Marché, à Fosses, si calme et gaie à la fois qu’était la compagnie, un homme, honnête pourtant, et dont nous tairons le nom, mais qui ne faisait aucunement partie de la compagnie, avait, avec l’aide d’officiers ivres, enfreint les ordres d’Adelin.

C’était vraiment chose intolérable, de se voir ainsi déshonoré après une rude campagne.

07:46 Écrit par Johan Viroux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.